Visite de la caverne du Pont d'Arc

Avec mon fils nous sommes allés rendre visite au clan de la Caverne du Pont d’Arc.
Trois heures de route sont nécessaires pour arriver enfin au Fac-similé de la grotte Chauvet.
Nous prenons nos billets pour 13h30, ce qui nous laisse le temps d’aller déjeuner.

La caverne vue de l'extérieur ©️ Patrick Aventurier 2015
La caverne vue de l'extérieur ©️ Patrick Aventurier 2015

Vu de l’extérieur le site de la grotte se camoufle admirablement avec la végétation et la topographie du lieu. Les architectes ont réussi leur coup.
13h10 nous sommes près de l’entrée de la grotte.
Nous descendons entre deux grands murs en béton à ciel ouvert. Ils forment le couloir nous amenant vers notre rendez-vous.

Nous descendons entre deux grands murs en béton à ciel ouvert ©️ Patrick Aventurier 2015
Nous descendons entre deux grands murs en béton à ciel ouvert ©️ Patrick Aventurier 2015

Tel un centre d’observation, une large ouverture nous donne une vue imprenable sur la vallée que nous dominons. Tout est calculé. Le niveau de lumière plus bas nous permet de nous habituer à l’obscurité. Nous sommes en Ardèche, je ne vous rappelle pas que c’est un département chaud et très ensoleillé. L’été l’attente ne doit être que beaucoup plus agréable.
13h20 un jeune homme nous appelle pour constituer notre groupe de visite et nous présente notre guide.
Après la distribution de nos casques audios qui seront reliés avec le micro de notre guide, nous pénétrons enfin dans la grotte.

À ce moment-là tout tranche avec l’extérieur du site.
Dès l’ouverture de la porte, l’ambiance est là.
L’éclairage est intimiste et donne juste ce qu’il nous faut de lumière.
Le guide passionné mais surtout passionnant nous transporte pendant une heure dans un voyage en plein paléolithique. Ponctué de détail scientifique son discours nous est sereinement donné.

Et la grotte et ses peintures ?

-36 000 ans. C’est gigantesque !
-36 000 ans, et elles sont d’une grande qualité esthétique.
Leur simplicité cache une grande maîtrise artistique :
Monochrome à l’entrée réalisée à l’ocre et, au fond, au charbon de bois. Il y a aussi des tracés au doigt effectué directement sur la paroi.
Les artistes aurignaciens maîtrisaient parfaitement le dessin, donnaient du volume et de la perspective par la technique de l’estompe ou l’utilisation des volumes de la paroi.
Ils ont de plus réussi à figurer un grand dynamisme aux peintures.

Bison du panneau des lions ©️ Patrick Aventurier 2015
Bison du panneau des lions ©️ Patrick Aventurier 2015
L'usage des reliefs dans la salle du fond ©️ Patrick Aventurier 2015
L'usage des reliefs dans la salle du fond ©️ Patrick Aventurier 2015
La salle du crane ©️ Patrick Aventurier 2015
La salle du crane ©️ Patrick Aventurier 2015
Les rhinoceros sont très présent dans la grotte ©️ Patrick Aventurier 2015
Les rhinoceros sont très présent dans la grotte ©️ Patrick Aventurier 2015
Mains positives et lion ©️ Patrick Aventurier 2015
Mains positives et lion ©️ Patrick Aventurier 2015
Rhinoceros réalisé avec des paumes de mains ©️ Patrick Aventurier 2015
Rhinoceros réalisé avec des paumes de mains ©️ Patrick Aventurier 2015
oeuvres tracées au doigt ©️ Patrick Aventurier 2015

Œuvres tracées au doigt ©️ Patrick Aventurier 2015

Panneau des cheveaux ©️ Patrick Aventurier 2015
Panneau des cheveaux ©️ Patrick Aventurier 2015
Panneau des lions ©️ Patrick Aventurier 2015
Panneau des lions ©️ Patrick Aventurier 2015
Panneau des lions (détail) ©️ Patrick Aventurier 2015
Panneau des lions (détail) ©️ Patrick Aventurier 2015
Rhinoceros sortant de la paroi ©️ Patrick Aventurier 2015
Rhinoceros sortant de la paroi ©️ Patrick Aventurier 2015

Le bestiaire est impressionnant, lions, panthères, bisons, mammouths laineux, rhinocéros laineux, rennes, aurochs, mégacéros, bouquetins, hiboux, etc.
Mais aussi des mains négatives et positives.
Quelques signes et symboles énigmatiques, des ponctuations de points réalisés avec la paume de la main.
Des triangles pubiens.
C’est une grotte exceptionnelle.

Ensuite nous avions rendez-vous avec le clan de la caverne du pont d’arc. Nous les avons rejoints à la galerie de l’aurignacien.

Nous avons pu voir la reconstitution des animaux préhistoriques vu sur la paroi de la grotte. C’est génial de les avoir grandeur nature devant nous. À l’échelle 1/1 nous nous rendons compte tout de suite de notre petite taille si nous étions là face à eux. Derrière, un poster géant (600m2) donne l’illusion qu’ils sont dans leur milieu pendant la préhistoire.
Attention, le lion accroupi sur son rocher est prêt à bondir !

Reproduction d'un mamouth grandeur nature
Reproduction d'un mamouth grandeur nature
Reproduction d'un rhinoceros laineux grandeur nature
Reproduction d'un rhinoceros laineux grandeur nature


Enfin c’est la rencontre des deux clans avec la reconstitution d’une famille de Cro-Magnon qui nous projettent à l’époque des peintres de la caverne.
Des dispositifs interactifs et des bornes tactiles nous permettent d’en savoir encore plus, avec les explications d’archéologues, des vidéos d’archéologies expérimentales sur ces savoirs faire oubliés.

Rencontre avec un chasseur Aurignacien
Rencontre avec un chasseur Aurignacien
Un peintre de la grotte
Un peintre de la grotte

Il y a aussi des fac-similés de l’époque aurignacienne en Europe. Une centaine d’objets d’archéologie expérimentale sont présentés.
L’art, avec entre autres les superbes pièces de Vogelherd, mammouth, lion, cheval.

Ici nous partons à la rencontre des aurignaciens avec leur mode de vie, leur milieu environnemental et leur savoir faire.
Par contre je pense qu’il est souhaitable d’accompagner vos enfants dans ce lieu. Mon fils m’a dit très justement « ici le contenant devient vite plus important que le contenu ».

Suivant la saison ils programment des animations en continues. Lors de notre visite il y avait l’éclairage et la nourriture pendant la préhistoire. Je ne suis pas resté bien longtemps car c’est aussi un peu mon métier. Mais je peux dire que c’était très bien mené par deux jeunes femmes qui connaissaient leur sujet.
Le personnel ?
Ils sont courtois et accueillants, le cuistot plein de bonne humeur 10/10 malgré un tas de sapiens affamés et à peine poli 5/10, le repas très bon pour un resto self avec des mets du coin, et notre guide (un homme d’un certain âge) je le répète, passionné mais surtout passionnant, 20/10 et oui 200 % car après tout nous sommes venus pour la grotte et c’est lui qui nous mène à l’intérieur alors c’est important.

Ce lieu est une invitation à passer la journée seul ou en famille, à découvrir la préhistoire sur un site choisi et préservé par les concepteurs du projet.
La grotte est un fac-similé où l’ensemble des techniciens, artisans, peintres… ont réalisé un travail de reproduction fantastique. Il est vraiment facile de nous imaginer dans la vraie grotte, d’oublier les autres visiteurs et de nous perdre dans les abîmes du temps…
55 minutes de bonheur qui paraissent 5.
C’était notre deuxième visite dans ce lieu magique.
Nous nous sommes encore fait plaisir, nous reviendrons encore une autre fois et sûrement encore et encore…


Étiquette : Visite

14/11/2017
Yannick Kepinski

Séparateur